Mon Samedi matin a commencé sous le froid glacial d'un cimetière parisien. Allongée sur une tombe ou suspendue sur une haute croix, le cristal du vent n'a pas cessé de filer dans mes cheveux et le long de mon dos. Pourtant, j'ai passé un moment délicieux avec mon ami Kévin Morel dont je viens vous en dire quelques phrases, enfin je le laisse plutôt se présenter seul et à sa manière dans cette interview que j'ai concocté pour vous! 

Mes questions: Bonsoir Kévin, alors pour commencer, dis nous quelques mots sur toi et ta personne, ainsi que ton but dans la photographie, ce que tu recherches. 
Ses réponses: Yngster (youngster) peut servir pour m'appeler au lieu de mon nom véritable, puisque je ne me prend pas au sérieux sauf quand je dors ou quand je prend des photos, un enfant en somme, et d'où le nom du "projet" photo qui est avant tout de rencontrer des filles et des gars beaux à l'intérieur et essayer d'exploiter un max leur beauté extérieur. Il y a d'ailleurs une citation qui à mes yeux est très vraie qui dis que si la photo est mal prise c'est que l'on est pas assez proche de son sujet c'est pourquoi je privilégie la relation avec le modèle plutôt que les photos elles-mêmes. Et mes modèles, c'est des youngsters, histoire d’éclaircir le nom du "projet".

Depuis quand as tu débuté dans ce domaine? 
J'ai commencé à prendre des photos sérieusement vers la fin de l'année 2010, notamment après découverte du film Blow-up et du travail de quelques photographes émergents.

Quel matériel utilises tu? 
J'ai un Nikon d3100 que j'utilise de moins en moins pour m'occuper de Konica Pop et d'un vieil appareil argentique allemand Praktica.

En un mot, comment qualifierai tu la photographie?
Qualifier la photo en un mot... c'est délicat. Délicat. Comme aborder un ou une inconnue. Comme intéresser et être intéresser. Si une fille est intéressée d'avoir des photos d'elle ça m'intéresse de les faire !

Des projets avenir?
J'ai comme projet de continuer sur ma lancée, faire de belles rencontres et pourquoi pas m'élargir au niveau de mes thèmes pour pas être trop répétitif ; peut-être une expo mais ça c'est pour beaucoup plus tard.







Mon Samedi matin a commencé sous le froid glacial d'un cimetière parisien. Allongée sur une tombe ou suspendue sur une haute croix, le cristal du vent n'a pas cessé de filer dans mes cheveux et le long de mon dos. Pourtant, j'ai passé un moment délicieux avec mon ami Kévin Morel dont je viens vous en dire quelques phrases, enfin je le laisse plutôt se présenter seul et à sa manière dans cette interview que j'ai concocté pour vous! 

Mes questions: Bonsoir Kévin, alors pour commencer, dis nous quelques mots sur toi et ta personne, ainsi que ton but dans la photographie, ce que tu recherches. 
Ses réponses: Yngster (youngster) peut servir pour m'appeler au lieu de mon nom véritable, puisque je ne me prend pas au sérieux sauf quand je dors ou quand je prend des photos, un enfant en somme, et d'où le nom du "projet" photo qui est avant tout de rencontrer des filles et des gars beaux à l'intérieur et essayer d'exploiter un max leur beauté extérieur. Il y a d'ailleurs une citation qui à mes yeux est très vraie qui dis que si la photo est mal prise c'est que l'on est pas assez proche de son sujet c'est pourquoi je privilégie la relation avec le modèle plutôt que les photos elles-mêmes. Et mes modèles, c'est des youngsters, histoire d’éclaircir le nom du "projet".

Depuis quand as tu débuté dans ce domaine? 
J'ai commencé à prendre des photos sérieusement vers la fin de l'année 2010, notamment après découverte du film Blow-up et du travail de quelques photographes émergents.

Quel matériel utilises tu? 
J'ai un Nikon d3100 que j'utilise de moins en moins pour m'occuper de Konica Pop et d'un vieil appareil argentique allemand Praktica.

En un mot, comment qualifierai tu la photographie?
Qualifier la photo en un mot... c'est délicat. Délicat. Comme aborder un ou une inconnue. Comme intéresser et être intéresser. Si une fille est intéressée d'avoir des photos d'elle ça m'intéresse de les faire !

Des projets avenir?
J'ai comme projet de continuer sur ma lancée, faire de belles rencontres et pourquoi pas m'élargir au niveau de mes thèmes pour pas être trop répétitif ; peut-être une expo mais ça c'est pour beaucoup plus tard.






Enregistrer un commentaire

Contact

Fourni par Blogger.

INSTAGRAM

© Paz, la Gazette
Design by The Basic Page